Généralités
accueil
contact
notre équipe
historique
  Rubriques
homéopathie
souches disponibles
kits homéopathiques
aromathérapie
huiles essentielles
nos huiles
oligo-éléments
spagyrie
rhume des foins
  Fiches conseil
la toux
rhume des foins
brûlures d'estomac

ballonnements

Le rhume des foins

Nous sommes tous, et de plus en plus, confrontés à une multitude de petites " agressions " de la part de substances provenant de notre environnement proche. Tous les agents chimiques, polluants divers retrouvés dans l'air inspiré, les colorants et conservateurs de l'alimentation etc... sont autant de facteurs qui, combinés à notre hérédité et à notre propre terrain, vont nous sensibiliser et conduire aux phénomènes allergiques. Un individu qui le devient peut être allergique à une ou plusieurs substances. Ces substances sont appelées allergènes. Les phénomènes allergiques sont le résultat d'une trop forte réaction du système immunitaire. En temps normal, ce dernier va distinguer les vrais dangers des petites agressions. Tout corps étranger reconnu comme véritablement nocif, toxique (microbes) va entraîner la fabrication par l'organisme d'anticorps ayant pour but l'élimination de l'agresseur. Chez la personne allergique, cette réaction est exagérée. Le corps fabrique trop d'anticorps par rapport à la nocivité de la substance. L'allergie ne vient jamais au premier contact de l'allergène mais après une période de sensibilisation plus ou moins longue, pouvant aller jusqu'à plusieurs années.

De nombreuses personnes sont allergiques aux pollens des arbres, des plantes ou des herbes, à travers le monde. Les pollens sont responsables du rhume des foins (rhinite allergique). L'allergie se déclenche lorsque les allergènes atteignent 10 à 20 grains par mètre cube. Les arbres les plus allergisants sont l'aulne, le cèdre , le châtaigner, le cyprès, l'érable, le frêne, le noyer, le sureau et le peuplier. Parmi les herbacées, on pourra citer le plantain et l'armoise. Chez les graminées, on rencontrera fréquemment les allergies au chiendent et au seigle.

Les symptômes du rhume des foins sont multiples. L'allergie peut être responsable de la perte de l'odorat, mais plus fréquemment on ressent le besoin d'éternuer, les yeux deviennent rouges, les paupières gonflent, démangent et le nez se bouche. Les écoulements sont abondants et transparents.

En terme de prévention, l'homéopathie et les oligo-éléments peuvent s'avérer très efficaces. Il est conseillé de commencer le traitement au moins 2 mois avant l'apparition habituelle des troubles. Par exemple, débuter le traitement dès le mois de janvier si les symptômes doivent apparaître vers mars, avril.

Le traitement consiste en la prise régulière de doses homéopathiques et d'oligo-éléments, que vous trouverez à la pharmacie.

Consultez nos fiches conseil sur le rhume des foins ainsi que le calendrier pollinique.

Nous restons à votre disposition pour toute autre question.

retour au haut de la page

 

  Actuel
en promotion
pharmacies de garde
calendrier pollinique