Généralités
accueil
contact
notre équipe
historique
  Dossiers
homéopathie
aromathérapie
 – provenance huiles
 – extraction
 – critère qualité
 – prise médicaments
 – conclusion
huiles essentielles
oligo-éléments
spagyrie
rhume des foins
  Fiches conseil
la toux
rhume des foins
brûlures d'estomac
ballonnements

VOIES D'ADMINISTRATIONS ET POSOLOGIES

Il faut savoir que la plupart des huiles essentielles ont une densité relative variant entre 0.8 g/ml et 1.0 g/ml (quelque peu plus légère que l'eau).

Dans un gramme d'huile essentielle, on a en moyenne 50 gouttes.

VOIE ORALE

Suivant l'action thérapeutique recherchée et la "toxicité" des huiles essentielles, on aura recours soit :

  • à l'administration des HE sur des comprimés neutres(LACTO 1000) qui seront sucés ou croqués puis avalés avec un peu d'eau;
  • à des gélules normales ou gastro-résistantes contenant les HE et de la silice;
  • à un mélange des HE avec du DISPER ou du SOLUBOL (sans alcool), afin de rendre soluble les HE à l'eau.

Posologie:

La posologie adaptée variera suivant l'affection à traiter et l'âge du sujet.

Dans un traitement anti-infectieux, un adulte prendra 2 gouttes (40 mg) jusqu'à 5 à 6 fois par jour, et ceci pendant une période pouvant aller jusqu'à 3 semaines. Dans un traitement de terrain, on administrera 1 à 3 gouttes par jour pendant 1 à 6 mois.

VOIE RECTALE

Cette voie présente plusieurs avantages, notamment la possibilité d'administrer des doses élevées d'HE lors de pathologies infectieuses (ORL ou urinaires notamment). La résorption se fait par les veines hémorroïdales inférieures avant d'atteindre la grande circulation.

VOIE VAGINALE

Les ovules ou suppositoire vaginaux sont utilisés pour leur action locale lors d'infections microbiennes ou mycosiques.

VOIE PERCUTANEE

Les frictions ou massages sont un très bon moyen pour l'administration d'HE soit:

  • pures dans des pathologies aiguës, en évitant tout simplement les HE phénolées qui sont dermocaustiques et les HE contenant beaucoup de monoterpènes, car également irritantes;
  • diluées dans un mélange ou une huile végétale dans des proportions de 3 à 25 %.

INHALATION

Les HE sont micronisées dans l'air ambiant au moyen d'un diffuseur atmosphérique. Meilleure est la qualité du diffuseur, meilleure est l'absorption, car les gouttelettes sont très petites.

L'utilisation de lampes (BERGER) est à proscrire, car dans ce cas, l'HE est brûlée, d'où détruite.

On n'utilisera jamais des HE phénolées, car irritantes, mais on aura recours à des HE ou des essences terpénées (antiseptiques atmosphériques : pins, sapins, citrus) associées à des HE à oxydes (décongestionnants pulmonaires et mucolytiques : Eucalyptus, Rosmarinus off. 1,8 cinéole).

< page précédente haut page suivante >
  Actuel
en promotion
pharmacies de garde
calendrier pollinique